Accueil La fondation Marineland Les actions La conservation La tortue marine en Méditerranée - La préservation

La tortue marine en Méditerranée - La préservation

Index de l'article
La tortue marine en Méditerranée
Les menaces
La préservation
Les actions de la Fondation
Bilan des actions 2014
Vous souhaitez agir
Bilan des tortues échouées en 2015
Toutes les pages

La préservation

img 3_1_1_8

La réglementation 

La Convention de Washington impose la protection de toutes les tortues marines, mais les programmes efficaces de préservation dépendent du bon vouloir de chaque pays dont elles peuplent les côtes. Les décrets européens mais aussi les décrets nationaux sont des outils nécessaires et plus précis pour renforcer les grandes lignes de la préservation définie par les instances internationales. 9 traités signés par les conventions internationales concernent la préservation des tortues.

Quelques conventions participant à la conservation des tortues : l'UICN (Union Mondiale pour la Nature), la CITES ou Convention de Washington (sur le Commerce International des espèces menacées), la Convention de Berne (pour la Conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l'Europe) et la Concention de Bonn (pour la Conservation des espèces migratrices).En France, la législation respecte la protection des tortues marines en interdisant la destruction des oeufs et des nids, la capture, la vente, le transport et la destruction des tortues. Mais aucun programme de repeuplement n'existe concrètement.

evgeny savin - fotolia.com

 La protection des zones de ponte

Les plages de ponte doivent être protégées de toute intervention humaine pour favoriser ce stade délicat de la reproduction.

La création de réserves naturelles 

Dans certaines zones maritimes, la pêche est limitée voire interdite selon la saison, afin de favoriser les aires de reproduction, les zones d'hivernage ou les aires d'alimentation.

L'adaptation des méthodes de pêche 

Les pêcheurs appliquent des dispositifs techniques pour limiter les prises accidentelles. Ils utilisent des TED (Dispositif d'Exclusion des Tortues), sortes de grilles permettant aux tortues prises dans les filets de s'échapper. La limitation de la durée de chalutage à 60 minutes permet aussi de sauver les animaux de la noyade.

La recherche scientifique et les centres de soins 

Depuis 2007, le RTMMF (Réseau Tortues marines Méditerranée Française) fait partie du « Groupe Tortues Marines France » (GTMF) géré par le Service du Patrimoine naturel du Museum national d’Histoire Naturelle de Paris pour le compte de la Direction de l’Eau et de la Biodiversité. Sa mission est de rassembler les informations concernant les tortues marines sur les côtes françaises de la Méditerranée et d’assurer l’exploitation scientifique des animaux qui y parviennent.

Les interventions du RTMMF sont prolongées par celles du Centre de sauvegarde agréé du Grau du Roi (Gard) qui accueille les tortues marines vivantes nécessitant des soins et les relâche en milieu naturel lorsque leur état de santé le permet.

Certaines des tortues relâchées sont munies d’une balise Argos afin de suivre leurs déplacements. On peut suivre leur migration sur le site www.cestmed.org.



imagebox-tortue

la tortue marine en Méditerranée

Des espèces menacées

imagepromo-crc

Le CRC et le Sanctuaire Pelagos

Améliorer nos connaissances sur les cétacés

imagepromo-insitu

Panorama des études menées in-situ

Les actions sur les sites de vie des animaux marins